En savoir plus sur l’étude réalisée par Luc Nicon pour l’association Tipi


Quelques chiffres

Sur les 278 personnes atteintes de phobie, de dépression, d’inhibition, d’irritabilité et d’angoisses suivies dans le cadre de notre protocole de recherche, seulement 7, soit 2 %, ne sont pas totalement venues à bout de la souffrance émotionnelle qui les handicapait. Pour 79 % des personnes, la guérison est intervenue en une seule séance. Les 19 % restant n’ont que très exceptionnellement nécessité plus de deux séances pour obtenir le même résultat.
• Absence de résultat : 7 personnes ne sont pas parvenues à une régulation complète.
– 3 personnes ne sont pas parvenues à évoquer une situation représentative de leur difficulté (préalable indispensable à une séance).
– 4 personnes, après 2 ou 3 séances infructueuses, n’ont pas souhaité poursuivre. Bien que, de par ce fait, nous n’ayons pu aller jusqu’au bout de la démarche, ces cas sont néanmoins considérés comme un échec.
• Modalités : 23 personnes ont été écartées de cette étude, 16 pour n’avoir pas accepté de participer à une séance supplémentaire après une première séance infructueuse et 7 pour n’avoir, malgré leur engagement, fourni aucun compte rendu.
• Séance par téléphone : 8 séances ont été réalisées par téléphone… elles ont exclusivement concerné des personnes nécessitant une deuxième séance.

Il semble important de souligner que, depuis cette étude, la démarche a considérablement évolué et qu’il est aujourd’hui très rare qu’une régulation complète et définitive d’une difficulté émotionnelle nécessite plus d’une séance.


Le protocole

Le protocole de recherche, établi sur la base d’une participation bénévole, a été validé par tous les participants.
Il impliquait une séance individuelle d’une durée d’une heure au maximum.
Suite à cette séance, dans les cas où cela semblait souhaitable, les personnes participaient à une autre séance.
Par ailleurs, elles acceptaient que chaque séance soit enregistrée.
Enfin, elles s’engageaient à rédiger un compte rendu à échéance d’une semaine, d’un mois, de trois mois et d’un an après la séance.
Les séances ont généralement été réalisées dans un lieu spacieux, avec fauteuils et banquette.
À titre expérimental et parfois pour faire face aux contraintes géographiques, certaines séances ont été effectuées par téléphone.


Les participants

La plupart des personnes qui ont accepté le protocole de recherche étaient entrées en contact avec l’association Tipi après lecture du livre « Comprendre ses émotions » de Luc Nicon. D’autres sont venus par l’intermédiaire des conférences organisées dans le Sud de la France et par le bouche à oreille généré, a posteriori, par les premiers participants. La majorité, à 65 % environ, est féminine. Les âges s’échelonnent de 10 à 50 ans. Cinq enfants, âgés de 10 à 16 ans, ont participé (avec accord parental) à ces séances.
L’acceptation des dossiers a évidemment été basée sur un maximum d’éléments permettant d’apprécier la réalité de la pathologie annoncée. La plupart comportent un dossier médical détaillé. Néanmoins, l’ampleur des symptômes manifestés par les demandeurs n’a pas été systématiquement prise en compte : il était intéressant de confronter indifféremment la démarche à des personnes en grande détresse comme à d’autres en moindre difficulté. Tous les demandeurs étaient en souffrance depuis longtemps. Certains avaient entrepris de nombreuses thérapies, médicalisées ou non, d’autres n’avaient jamais fait de démarche particulière.


Inhibitions
 (prise de parole en public, examens, compétitions sportiv…)
48 cas d’inhibition étudiés.
45 régulations émotionnelles complètes : 30 après une séance, 12 après deux séances, 3 après trois séances, 3 échecs.

Etats dépressifs
43 cas de dépressions chroniques étudiés.
40 régulations émotionnelles complètes : 27 après une séance, 10 après deux séances, 2 après trois séances, 3 échecs
(après 2 ou 3 séances infructueuses, 3 participants n’ont pas souhaité poursuivre la démarche)

Angoisses
35 cas de crises d’angoisses étudiés.
35 régulations émotionnelles complètes : 30 après une séance et 5 après deux séances.

Irritabilité
19 cas d’irritabilité étudiés
19 régulations émotionnelles complètes : 18 après une séance, 1 après deux séances.

Agoraphobie
27 cas d’agoraphobie étudiés.
27 régulations émotionnelles complètes : 16 après une séance. 11 après deux séances.
(2 personnes n’ont pas été prises en compte après avoir renoncé à la suite d’une première séance sans résultat)

Claustrophobie
23 cas de claustrophobie simple étudiés.
23 régulations émotionnelles complètes : toutes obtenues après une séance.
(1 personne n’a pas été prise en compte après avoir renoncé à la suite d’une première séance sans résultat)

Phobies des transports (avion, voiture, train…)
34 cas de phobie des transports étudiés.
33 régulations émotionnelles complètes : 30 après une séance. 3 après deux séances.
(1 échec : abandon après 3 séances)

Phobies des araignées
9 cas de phobie des araignées étudiés.
9 régulations émotionnelles complètes : toutes obtenues après une séance.

Phobies des serpents
15 cas de phobie des serpents étudiés.
15 régulations émotionnelles complètes : 14 après une séance, 1 après deux séances.
(1 personnes n’a pas été prise en compte après avoir renoncé à la suite d’une première séance sans résultat)

Phobies comportementales
12 cas de phobies comportementales étudiés : 5 peurs phobiques du contact corporel, 3 peurs phobiques d’être souillé, 2 peurs phobiques d’être contaminé, 2 peurs phobiques du vomissement.
12 régulations émotionnelles complètes : 11 après une séance, 1 après deux séances.
(1 personnes n’a pas été prise en compte après avoir renoncé à la suite d’une première séance sans résultat)


Trouver un professionnel

Témoignages

Je veux bien témoigner de mon expérience Tipi, car depuis j'ai un slogan que j'aime dire à qui veut bien l'entendre que "TIPI ça change la vie "
En effet j'ai beaucoup utilisé TIPI dans les débuts puis beaucoup moins par la suite évidemment car plus de peurs nuisibles.
- Je me suis réconciliée avec mon frère que j’aimais profondément mais comme on ne se comprenait plus j'avais peur de ses réactions "agressives" depuis nous communiquons normalement et il est lui même devenu moins agressif.
- Je n'ai plus peur de la sonnerie de téléphone qui m'effrayait suite à une tentative de suicide de ma fille
- Je ne pleure plus devant la télé et ça c'est cool car mon hypersensibilité était à la limite du ridicule
- Je n'ai plus le vertige
- Je supporte un de mes collègues de travail qui m'était devenu insupportable ...
Bref maintenant je vis sereinement et la vie est plus belle....
Alors si mon témoignage peut être utile...

18 octobre 2016    Lyon   

Depuis 4 mois, un professionnel TIPI certifié m'a accompagné sur cette maladie lourde qui m'est tombée dessus depuis bon nombre d'années. De traitements chimiques lourds en traitements chimiques, les effets secondaires deviennent pires que la maladie elle-même. Avec TIPI, je progresse, mes peurs, mes angoisses s'envolent les unes après les autres ... ce sont des pelures d'oignon ... TIPI les enlève les unes après les autres ... mon corps reprend le dessus, ma mobilité s'améliore et mon esprit s'allège.

20 septembre 2016    Bourges   

La méthode tipi m'a vraiment aider à sentir qu'il n'y avait pas de danger à aller vers les autres. A téléphoner, parler, demander ou accueillir une personne (ou plusieurs). Un poids énorme est parti, presque un handicap pour la vie professionnelle. Maintenant, j'y vais. Je n'hésite plus. Je téléphone ou formule ma demande devant la personne et me dis : "je n'ai rien à perdre, sa réponse est oui ou non", et puis après j'avise selon la réponse.
Un grand merci Sabine.
Nathalie

25 septembre 2015    France   

Fin du vertige !
Je pratique TiPi depuis 6 mois pour les autres et sur moi.
Je suis toujours frappé par la spontanéité du processus. Et la possibilité de le pratiquer dans un cadre inattendu avec des personnes que je ne connais pas.
Dernier exemple, lors du réveillon, je rencontre une personne qui est très mal à l'aise quand elle emprunte un escalier assez raide, tournant, sans rampe ni contre marche. Moi-même je le trouve dangereux. Le problème pour cette personne, c'est qu'il monte à sa chambre. Elle me dit qu'en fait, elle a le vertige.
Je lui demande si elle veut se défaire de cette peur. Elle accepte mais à condition de s'assoir par terre pour faire l'exercice !
Pourquoi pas après tout, c'est comme ça qu'il convient de s'assoir dans un tipi ! Je m'assieds dans la même position et nous laissons le processus se dérouler. Comme d'habitude, à la fin, grande détente physique et sourires. La personne m'a appelé quelques jours plus tard pour me remercier : sa peur de l'escalier a disparu.

1 janvier 2015    Joinville-le-Pont   

Deux séances TiPi réussies (précision : je suis praticien TiPi) :
- ma fille de 7 ans hurlait quand elle avait de l'eau dans les oreilles sous la douche. Elle devenait incontrôlable, souffrait beaucoup et se débattait. Elle s'est calmée quand la séquence TiPi a fonctionné sur ce sujet il y a 3 ou 4 semaines (TiPi pour les enfants, témoignage déjà fait sur cette séquence). Hier, je lui ai rincé la tête, en prenant des précautions, certes, mais en lui mettant involontairement de l'eau dans les oreilles. Elle ne me l'a même pas fait remarqué. Ce n'est plus un sujet pour elle.
- Sophia avait le vertige. J'ai fait une séance TiPi avec elle à l'improviste. Je ne la connaissais pas et il était tard et il y avait 10 personnes dans la pièce. Elle m'a appelé ce soir pour me dire sa surprise de monter les escaliers qu'elle redoutait sans même y penser. Et quand elle y pense, sans les craindre. Elle voudrait tester la Tour Eiffel, mais dit déjà que quelque chose à changé et en parle autour d'elle.
merci

30 décembre 2014    Joinville-le-Pont   

Bonjour,
Je suis tunisienne et j’habite Tunis .je pratique le coaching de vie . J’ai appris l’auto tipi à Paris. Après plusieurs expériences très réussies je déclare que cette méthode est MAGIQUE.Je félicite Luc Nicon.
Sahla

25 novembre 2014    Tunis   

Lorsque je me suis formée à TIPI, en septembre 2014, j'ai décidé , pour tester, de me débarasser du stress qu'engendrait la gestion des devoirs de mon fils de 12 ans.
J'avais vécu quelques jours auparavant une n-ième scène de "ah non, tu ne peux pas m'interroger, il faut que je révise encore un peu" et pour la n-ième fois, cette phrase était venue m'énerver très très fortement. Une séance de TIPI de 2mn30 plus tard, je restais étonnée par le détachement que j'avais par rapport à cette situation , convaincue que j'allais pouvoir éprouver la méthode sous peu. Effectivement, 2 jours plus tard, je questionne mon fils sur sa préparation de son évaluation de chimie se tenant le lendemain... "ah , mais il faut que je relise avant que tu m'interroges..." ....
Et là, RIEN, pas de réaction émotionnelle, juste une réponse : "OK, quand tu es prêt , préviens-moi". Je me suis surprise à être calme, posée, confiante, sereine.
Depuis, les devoirs ne sont plus une épreuve mais je suis d'une efficacité redoutable, à ne pas lâcher, tout en étant sereine.
Le 2ème effet "kiss-cool" est que, depuis, mon fils a de meilleurs résultats et, est plus serein par rapport à ses devoirs, alors que c'est moi qui ai fait du TIPI, pas lui.
Comme quoi, en changeant moi-même, j'ai changé mon fils :-)

23 novembre 2014    Plaisir / France   

Phobie administrative - je reçois un courrier des impôts que je laisse 3 jours face cachée sur mon bureau. Tellement désagréable que je contournais sciemment l'endroit où je l'avais posé. Impossible de l'ouvrir. Sensation d'oppression, d'étouffement. Au bout de trois jours, je fais face à l'émotion et observe mes émotions. Je n'avais pas fini d'ouvrir les yeux 20 secondes plus tard que ma main partait presque toute seule et attrapait le courrier que j'ouvrais immédiatement !

20 octobre 2014    Joinville-le-Pont   

Depuis 6 mois que je suis formé à TIPI, l'utilisation la plus impressionnante concerne l'émotion qui m'a littéralement subjugué lorsque j'ai revu mon ex compagne pour la première fois depuis notre séparation il y a 6 semaines. Nous nous sommes croisés par hasard dans la rue. Mon coeur a fait un bond dans ma poitrine, mes tempes se sont mises à battre, j'étais dans un état de fébrilité très marqué. C'était dangereux car j'étais en moto et je n'avais plus les yeux en face des trous. Je n'ai pensé qu'à ça pendant les deux heures qui ont suivi.
Une séance TIPI sur cette émotion, accompagné par une praticienne, m'a permis de la réguler puisque hier, j'ai à nouveau croisé mon ex compagne. Je suis allé vers elle en souriant, lui ai fait un compliment et un sourire. Les échanges suivants ont été plutôt joyeux et elle même accepté de se poser 5 minutes à ma table de café. Toujours de la tristesse, mais "normale", c-à-d. qu'elle ne me subjuguait pas, ne m'ôtait pas mes moyens. Au contraire, elle m'inspirait.
C'est la vraiment l'utilisation la plus marquante que j'ai faite de TIPI.

20 octobre 2014    Joinville-le-Pont   

Des peurs inconscientes, qui n’en n’a pas ? au départ je suis allée à cette conférence pour tous les petits bobos de type peur de conduire, peur des aéroports… qui ne me gênent pas plus que cela au final dans ma vie.
A l’issue de la conférence et surtout de la formation en fin de compte, j’ai pu entamer un processus de deuil que je n’arrivais pas à faire. J’étais sceptique quand Olivier m’a dit qu’il allait m’aider facilement alors que les psy n’y parvenaient pas. Dès le ter jour de la formation et jusque là enfin le deuil a pu se faire.. merci Olivier.

25 septembre 2014   

Grâce à cet apprentissage, à cette découverte j’arrive bcp mieux à gérer au plus vite tout stress et toute embuche que je rencontre. Sara

20 mars 2013   

Les vacances en Périgord se sont très bien passées, je suis descendue sous terre sans appréhension, gouffres et grottes ont donc été visités sans difficulté, un grand pas pour moi ! Dès le lendemain de notre entrevue, les choses avaient commencé à bouger. Je me suis sentie allégé d’un poids et donc plus disponible à moi même et plus apte à comprendre certaines choses, comme si les verrous et les défenses commençaient à sauter.

25 juillet 2012   

MERCI à vous, Incroyable ! (rire) J’ai conduit la voiture, mon mari à coté de moi quand même, voir ma mère en maison de retraite à 5 Km de chez nous et faire quelques courses à la superette.C’est magique ! d’autant plus que je ne réalise pas vraiment ce qui s’est passé dans cette séance. Ce qui est aussi étonnant c’est le calme que je ressens. A bientôt, avec gratitude

22 septembre 2011